Feeds:
Posts
Comments

Posts Tagged ‘max bodson’

max bodson encadré / recadré – par beata szparagowska

/
/
(…) dans vos sets live récents, vous jouez régulièrement un morceau de mississippi john hurt; pour beaucoup de gens, cela suscite une série d’associations d’idées à une musique « primitive », aux craquements de vieux septante-huit tours, à une sorte d’idée implicite d’authenticité, etc. or, je lisais récemment dans revue et corrigée, un article qui expliquait par la technique comment le fait d’enregistrer cette musique avait impliqué très tôt, dès les années 1920, que certains musiciens et preneurs de sons ne tenaient pas compte des spécificités du micro (en gros le mettaient n’importe où et chantaient fort pour que ça passe) alors qu’au même moment, d’autres comprenaient que le micro devenait un instrument qui leur permettait de jouer sur du chuchoté, etc.

/
– maxime bodson : « les prises de son de ces disques – dont les premiers mississippi john hurt – sont super-bonnes. moi je ne suis pas vraiment un fan des craquements, ce n’est pas ça qui m’intéresse. mais quand j’écoute ces disques, j’entends très bien qu’il y a quelqu’un qui joue très bien et qui m’émeut par une certaine immédiateté. les prises de son n’ont rien de « pourri ». mississippi john hurt, effectivement c’est un point de départ dans la musique qu’on fait aujourd’hui parce que c’est du blues – c’est quelque chose de carré, de droit, avec des éléments primaires – mais, contrairement à beaucoup d’autres bluesmen, il a aussi un côté enfantin, une voix beaucoup plus fluette. robert johnson c’est un peu pareil, il a presque une voix de femme. c’est un contraste que j’aime beaucoup. on essaye un petit peu d’avoir ce truc-là dans notre musique. »

/
>> début de l’interview du printemps 2009 des frères max et sam bodson

/
/

à l’occasion du dixième anniversaire du label matamore, maxime bodson (du groupe patton mais aussi du projet solo squelette) rencontrera hugues warin à la médiathèque de bruxelles centre ce vendredi pour une discussion entre parole et musique. y compris en musique live puisque maxime bodson y jouera une poignée de morceaux, partagés entre compositions propres et hommages à ses pères spirituels (pour autant que cette distinction ait vraiment un sens).

/
/
ce vendredi 9 novembre 2012 – 18h30
rdv – 10 ans de matamore – morceaux choisis
maxime bodson rencontre hugues warin
médiathèque de bruxelles centre

passage 44 – 1000 bruxelles – gratuit

Advertisements

Read Full Post »