Feeds:
Posts
Comments

Posts Tagged ‘pizza’

maxime bodson, natacha nicora et un bidon d’huile d’olives (espagnole) – photo : pablo kampina

/
/
(…) max, je voulais te poser quelques questions par rapport à tes autres activités en dehors de patton qui tournent autour du son. d’abord par rapport à la scène – au théâtre et à la danse – : j’ai vu e.a. les photos d’une série de vêtements/costumes sonores/musicaux que tu avais construits pour un spectacle… est-ce que cela n’a rien à voir avec le groupe ou bien y a-t-il quand même des liens qui se tissent…

/
maxime bodson : « il n’y a pas tellement de liens qui se tissent parce que patton c’est « où on est libres », par contre, quand je travaille pour d’autres personnes, il y a un contexte très clair de gens qui viennent me chercher pour faire une bande-son pour leur spectacle. je travaille pas mal pour la danse avec thierry smits, la compagnie thor et un groupe de théâtre qui s’appelle le groupe toc avec lesquels j’expérimente quelques idées. mais j’utilise en fait très peu des outils que j’utiliserais pour notre propre musique. c’est quasi toujours de la musique électronique. je travestis des matériaux sonores que je réutilise, que je transforme, que je remets sous forme musicale. ce n’est pas du tout la même musique, ce n’est pas du tout orienté rock parce que je crois qu’ils ont un truc contre le rock dans le milieu de la danse… les gens me choisissent pour ce que je sais faire et l’univers que j’apporte mais, dès le départ, mon intérêt c’est d’essayer de rendre le spectacle meilleur, d’amener quelque chose qui va nourrir le spectacle, qui va amener des idées, amener du mouvement ou un geste… par exemple, en faisant que ça se passe sur la scène. par exemple, pour les pièces de théâtre, je ne vais pas nécessairement créer une bande-son pour eux. Je vais plutôt créer un système qu’ils vont utiliser sur scène. avec le groupe toc, on a eu un spectacle où tous les sons étaient faits sur scène. ça amenait une théâtralité. ils faisaient [coup de poing sur la table] et au geste correspondait le processus mécanique qui faisait qu’on entendait le son amplifié de ce geste. ça donne une valeur scénographique au son, en fait. mais, étrangement, on ne retrouve pas trop ces choses-là dans patton… »

>> début et fin de l’interview du printemps 2009 des frères max et sam bodson

/
/
maxime bodson du groupe patton assurera la mise-en-sons d’übernatürliche pizza de natacha nicora, présenté dès ce jeudi soir dans le cadre de la troisième édition du vrak festival.

/
trois ans après l’entretien dont est prélevé l’extrait ci-dessus, sa musique n’aura peut-être plus rien à voir avec ses musiques pour le théâtre et pour la danse qu’il évoquait alors… peut-être oui ou peut-être nonun peu ou pas du tout… ça sera une surprise au sein des ce festival de surprises. ceux qui se déplaceront, verront (et entendront).

/
/
ce jeudi 9 février 2012 – 20h
übernatürliche pizza de natacha nicora
avec musique de maxime bodson

vrak festival / labo marni
25 rue de vergnies – 1050 ixelles – pass de 10 eur pour tout le festival

/
/
vendredi 10 février 2012 – 21h
übernatürliche pizza de natacha nicora
avec musique de maxime bodson

vrak festival / labo marni
25 rue de vergnies – 1050 ixelles – pass de 10 eur pour tout le festival

/
/
samedi 11 février 2012 – 18h
übernatürliche pizza de natacha nicora
avec musique de maxime bodson

vrak festival / labo marni
25 rue de vergnies – 1050 ixelles – pass de 10 eur pour tout le festival

/
/
et, puisque nous évoquons le vrak festival, rappelons que la très belle exposition de la photographe beata szparagowska reste visible jusque ce dimanche à 18h. be there or be square. les bruxellois qui la rateront ici devront rallier bouxwiller ou namur pour une séance de rattrapage.

/
/
jusqu’au dimanche 12 février 2012
 pendant le vrak festival, toute l’après-midi
exposition hide&seek de beata szparagowska
flagey – rez-de-chaussée

place sainte-croix – 1050 bruxelles (ixelles) – gratuit

Advertisements

Read Full Post »